Sur une place de Paris

I.

Je suis seul sur une place de Paris
dans un bistro tranquille près de l’Opéra.
Je suis là depuis longtemps,
une tasse de café devant moi,
inconscient de la venue lente et timide du soir parisien.

Autour de moi, le tumulte de jeunes Négresses, de jeunes Vietnamiennes,
de jeunes Chinoises, de jeunes Japonaises,
et je ne sais de quel autre pays,
depuis l’Afrique jusqu’à l’Extrême-Orient.
Étranger, je suis pourtant familier de toute cette jeunesse,
leurs paroles me sont étrangères, mais je comprends leurs tumulte.
Ma pensée s’envole vers mon Afrique noire,
parmi mes signares aux yeux violettes sur charpente noire,
dont la beauté me foudroie et me calcine.
Puis la douceur du soir d’octobre me réveille et m’emporte
dans les flots de Paris qui bouge devant moi
et me baigne de mille lumières et de mille couleurs.

Paris ruisselle sous tous les ponts de la Seine,
sous tous les ponts du monde.

J’entends dans son éternelle rumeur
la voix d’averse et de feu de la Commune.
Elle déferle sur la Sibérie du lac Baïkal,
se répand dans la vallée du Danube,
traverse les pays du Levant
jusqu’à Niokolo Koba et le fleuve Gambie,
et plus loin encore au sud et plus loin encore à l’ouest,
la voix devient lumière.
Elle arrive aussi jusqu’à moi, jusqu’à mon pays
et s’enflamme du courroux des insurgés de Krusevo,
première république des Balkans.

II.

Je suis là, sur une place de Paris,
dans un bistro tranquille près de l’Opéra.
Autour, le tumulte de jeunes Négresses, de jeunes Vietnamiennes,
de jeunes Chinoises, de jeunes Japonaises
et je ne sais quel autre pays bigarré
du vaste monde.
Et Paris ruisselle et ruisselle sous tous les ponts de la Seine,
sous tous les ponts du monde.
J’entends dans sa rumeur
la voix sonore d’averse et de feu
de la prochaine Commune universelle.

Alors que m’inondent et résonnent en moi
mille lumières et couleurs .

Skopje, Octobre 1977

Aco ŠopovArbre sur la colline (Дрво на ридот), 1970
Traduit par Edouard J. MaunickAnthologie personnelle, 1994

———————–

* Niokolo Koba est un parc national du Sénégal que Šopov a visité en 1973.