Ацо Шопов: Песни (Poèmes), Млади Борац, Београд, 1944  / Сигмапрес, Скопје, 2014  

Poèmes, 1944. Facsimilé, 2014

Voici les neuf premiers poèmes d’Aco Šopov publiés dans un livre, qui est en même temps le premier livre paru en langue macédonienne dans la Macédoine libre, en 1944, à l’issue de la Second Guerre mondiale.

Ces trente pages témoignent d’une époque où, selon l’expression de l’auteur (en 1973), « la lutte (antifasciste) était le seul moyen de donner un sens à sa vie, le seul moyen de vivre sa jeunesse ou, plutôt, de rendre sa jeunesse viable. »

La genèse de la publication est intéressante.   En octobre 1944, la Direction régionale de Kumanovo de la Federation antifasciste de la jeunesse macédonienne fait des polycopies des neuf poèmes de Šopov et les envoie à la rédaction de Mlad Borec (Jeune combattant), revue des partisans yougoslaves dont un des bureaux se trouve dans un village perdu en Macédoine. Brana Perović, combattante et formatrice au sein du Comité central de ladite Fédération, qui se trouve à la même époque dans ce Bureau, prend les poèmes et les apporte à Belgrade où l’on dispose de meilleurs moyens d’impression.

La rédaction de la revue à Belgrade publie les poèmes sous forme d’un livre qu’une délégation de la Jeunesse antifasciste serbe apportera à Skopje, au Deuxième congrès de la jeunesse antifasciste macédonienne. La délégation serbe offrira les exemplaires de ce livre aux congressistes macédoniens.

Soixante-dix ans plus tard, l’éditeur Sigmapres de Skopje et la Fondation Aco Šopov ont publié un facsimilé de ce livre, et en ont fait la promotion à la Société des écrivains de Macédoine (7 octobre 2014), et lors du lancement de la Maison lyrique d’Aco Šopov à l’Université « Saints Cyrille et Méthodes » (8 octobre 2014).

Pour rappeler le geste historique, les éditeurs ont offert au public quelque 300 exemplaires du facsimilé.

Plus d’informations sur le 70e anniversaire de Poèmes.