Aco Šopov : Quests and Queries, by Jasmina Šopova, 2002 (illustrated monograph)

Po-tragite na Aco Sopov

This voluminous illustrated monograph of 254 pages (format 30×23 cm.) was published to mark the 20th anniversary of the poet’s death. Ten years after its publication, it gave rise to the idea of creating the website you are currently browsing, Aco Šopov‘s Lyrical House.

Except for the introduction, the author, Jasmina Šopova, has not written a single word in this book. She has just put together the pieces of this mosaic of texts, poems, literary essays, translations, documents, testimonies, letters, photos… which intertwine in such a way as to give an image of what Šopov’s life and work were like.

translation in progress

monografija-3-glava-8Inévitablement, ce livre témoigne de toute une époque de l’histoire contemporaine de la Macédoine, dont le poète a été l’un des architectes. “D’aucuns trouveront ces pages de notre histoire désuètes, loin de l’actualité”, écrit Jasmina Šopova. “A force de nous préoccuper du présent et de l’avenir – souci justifiable, s’il en est – nous oublions trop souvent de nous tourner vers le passé, sourds à ses messages, aveugles aux itinéraires qu’il a tracés, alors qu’ils contiennent sans doute plus d’une solution à nos problèmes actuels.”

“Les ‘nouvelles générations’ dans notre littérature poussent comme des champignon sous la pluie”, écrivait Aco Šopov en 1965. “Elles poussent sur le principe ‘avant moi: le néant’, ‘après moi: le néant'”. Ce principe se fait périodiquement ressentir dans le milieu culturel macédonien, parfois de façon dramatique lors des tentatives de “tuer” tel ou tel autre père de la littérature macédonienne (à l’exception de Šopov). C’est pourquoi Šopova insiste, dans son introduction: “Ce livre se veut aussi une antidote de l’oubli qui se répand chez nous [en Macédoine] comme une épidémie”.

Quelques pages du livre à découvrir