Bonsoir 

Cette nuit quelque chose meurt,
quelque chose qui n’a pas de nom.

Certains s’abreuvent du lait noir des nuages,
d’autres boivent à des seins véritables. 

Bonsoir.

Aco ŠopovLe beau temps vient avec le vent (Ветрот носи убаво време), 1957
Traduit par Edouard J. MaunickAnthologie personnelle, 1994