This post is also available in: Macédonien Anglais Serbe Slovène

Aco Šopov: Zlij se s tišino (Confondu dans le silence), Ljubljana: Državna založba Slovenije, 1957

Слеј се со тишината, од Ацо Шопов е првата книга од македонски автор објавена во Словенија, во 1957 год. Препев: Иван Минати. Поговор: Фран Петре.Confondu dans le silence est le premier livre d’un auteur macédonien à être publié en slovène. Traduit par le poète Ivan Minatti, il a été accueilli avec beaucoup d’enthousiasme et de curiosité en Slovénie.

« Pour le lecteur slovène attentif, ce recueil de poèmes macédonien soulève un certain nombre de questions », écrit Fran Petre dans la préface du livre. « Quelles sont les voies de la poésie macédonienne aujourd’hui ? Quelles sont les questions qui préoccupent les poètes macédoniens ? Comment un poème écrit dans une langue littéraire qui n’est qu’à ses débuts s’intègre-t-il dans la composition complexe de la poésie moderne ? »

Et le critique littéraire slovène de tenter une réponse: « Le Macédonien conçoit la poésie comme une forme artistique sophistiquée, qui ouvre de multiples possibilités de concentration émotionnelle, d’inspiration artistique, d’expression du rationnel et de l’indéfinissable, et offre, en recourant au rythme, à la rime et à la forme, une riche sonorité de la parole poétique. Tout comme la musique de chez lui l’incite plus que le jazz à danser, la poésie populaire lui parle de manière plus profonde et plus convaincante que la poésie moderne. C’est donc dans ce contexte qu’est né l’art poétique macédonien. […] Vers 1950, de nouvelles idées littéraires et théoriques ont commencé à pénétrer sur la scène poétique macédonienne, notamment parmi les plus jeunes. Et ce n’est pas la critique littéraire qui leur a ouvert la voie, mais la pratique poétique elle-même. Le recueil de poésies de Šopov au titre symbolique Confondu dans le silence est représentatif de ce changement.

Pour le contenu du livre, voir cette même page en slovène.