This post is also available in: Macédonien Espagnol Allemand Russe Anglais Albanais

Jasmina Šopova : Senghor-Šopov : Parallèles, Skopje, Sigmapres, 2006.

livre Jasmina Sopova: Senghor - Sopov: Parallèles

Ce livre bilingue (français-macédonien) a été publié à l’occasion de la célébration de l’Année Senghor en Macédoine, en 2006. Il contient quarante-huit poèmes de Senghor et de Šopov qui s’entremêlent, tissant des liens parfois discrets mais infrangibles. Ecrits au cours d’une quarantaine d’années, en grande majorité à l’époque où les deux poètes ne se connaissaient pas, ces poèmes révèlent la profonde complicité qui lie leurs auteurs.

Lisez l’introduction de Jasmina Šopova et les préfaces du Sénégalais Hamidou Sall (OIF) et du Macédonien Risto Lazarov (TV Telma). Les illustrations sont de Hristijan Sanev.

Au sommaire:

Elégie des circoncis (L.S.S., Nocturnes, 1961)
Cinérémancien (A.Š., Cinérémancien, 1970)

L’Homme et la bête (L.S.S., Ethiopiques, 1956)
Orbe d’or du temps (A.Š., Orbe d’or du temps, 1969)

Ecoutez les abois (L.S.S., Nocturnes, 1961)
Effroi (A.Š., Orbe d’or du tempss, 1969)

Chant de printemps (L.S.S., Hosties noires, 1948)
Orage (A.Š., Cinérémancien, 1970)

L’ouragan (L.S.S., Nocturnes, 1961)
Le beau temps vient avec le vent (A.Š., Le beau temps vient avec le vent, 1957)

Beauté peule (L.S.S., Poèmes perdus)
Ah cette beauté (A.Š., Confondu dans le silence, 1955)

Masque nègre (L.S.S., Chants d’ombre, 1945)
Dixième prière de mon corps (A.Š., Non-être, 1963)

Elégie pour la reine de Saba (L.S.S., Elégies majeures, 1979)
Au pays du rêve de la femme noire (A.Š., Poème à la femme noire, 1976)

Femme noire (L.S.S., Chants d’ombre, 1945)
Soleil noir (A.Š., Cinérémancien, 1970)

Et le soleil (L.S.S., Lettres d’hivernage, 1973)
Soleil noir toujours (A.Š., Cinérémancien, 1970)

Que m’accompagnent koras et balafong (L.S.S., Chants d’ombre, 1945)
La beauté (A.Š., Confondu dans le silence, 1955)

Chants pour Signare (L.S.S., Nocturnes, 1961)
Sang abyssal (A.Š., Non-être, 1963)

Le totem (L.S.S., Chants d’ombre, 1945)
Dans le silence (A.Š., Confondu dans le silence, 1955)

Chant de l’initié (L.S.S., Nocturnes, 1961)
Dans les yeux des signares (A.Š., Poème à la femme noire, 1976)

Il a plu (L.S.S., Lettres d’hivernage, 1973)
Femme à l’hivernage (A.Š., Poème à la femme noire, 1976)

Elégie des eaux (L.S.S., Nocturnes, 1961)
Flamboyants avant les fleurs (A.Š., Poème à la femme noire, 1976)

C’est cinq heures (L.S.S., Lettres d’hivernage, 1973)
La lumière des esclaves (A.Š., Poème à la femme noire, 1976)

Car je suis fatigué (L.S.S., Lettres d’hivernage, 1973)
La maison du rêve (A.Š., Arbre sur la colline, 1980)

Départ (L.S.S., Poèmes perdus)
Blanche tristesse de la source (A.Š., Le beau temps vient avec le vent, 1957)

C’est le temps de partir (L.S.S., Chants d’ombre, 1945)
Stigmate (A.Š., Non-être, 1963)

Perceur de tam-tam (L.S.S. Poèmes divers)
Chasse sur le lac (A.Š., Confondu dans le silence, 1955)

Je suis seul (L.S.S., Poèmes divers)
Illusion (A.Š., Le beau temps vient avec le vent, 1957)

Ndéssé ou « Blues » (L.S.S., Chants d’ombre, 1945)
Je suis seul, le feu dans la poitrine (A.Š., Arbre sur la colline, 1980)

Et le sursaut soudain (L.S.S., Lettres d’hivernage, 1973)
Arbre sur la colline (A.Š., Arbre sur la colline, 1980)

Des informations sur la promotion du livre sont disponibles ici.