Cinérémancien, Anthologie de la poésie macédonienne contemporaine, éditée par Milne Holton et Graham W. Reid, University of Pittsburgh Press, 1977.

La première partie de l’Anthologie [qui emprunte son titre à un recueil d’Aco Šopov] est consacrée aux trois poètes qui ont connu une grande notoriété dans les années qui ont suivi la libération, à l’issue de la Seconde Guerre mondiale. Blažé Koneski, poète érudit qui puise son inspiration dans sa propre expérience, dans sa propre culture et dans la poésie des autres peuples slaves. Slavko Janevski, peut-être l’écrivain le plus prolifique de Macédoine, poète à l’imagination simple, solitaire, ironique et vive rend ses poèmes encore bien animés. Enfin, Aco Šopov, dont la poésie à la fois complexe, profonde et  intime est sans doute la plus riche des trois et la plus influente sur les générations futures.

Extrait de l’introduction de l’Anthologie

Poèmes de Šopov dans l’Anthologie