Troisième prière de mon corps

Peinture de Kiril Efremov (1974), inspirée du poème « Troisième prière de mon corps » d’Aco Šopov.

Es-tu enfant, femme, mère ? Toi
qui veille devant ce temple dont le silence
guérit mon corps agenouillé en prière.
Que lui apportes-tu, clarté ou nuit ?
Es-tu enfant, femme, mère ?

Qui es-tu, toi, debout dans une grave quiétude,
devant ce corps dont le cri court après le vent
qui flâne sous les auvents secrets du ciel,
dont la voix est soif et résonne du cri de la terre ?
Qui es-tu, toi, debout tranquille et grave ?

Es-tu mère, femme, enfant ?
Toi, immobile aux abords de ce temple
au nom puissant : VICTOIRE,
qui hausse sublime ce corps.
Es-tu mère, femme, enfant ?

Аco ŠopovNon-être (Небиднина), 1963. 
Traduit par Edouard J. MaunickAnthologie personnelle, 1994