Novembre 2013, promotion du livre Naissance de la parole à Sofia

Le 27 novembre 2013, le directeur du Centre culturel macédonien à Sofia, Vasko Šutarov, a organisé la promotion du premier livre d’Aco Šopov paru en bulgare, sous le titre Раждание на словото (Naissance de la parole). L’auteur du choix des poèmes, de la traduction et des illustrations de ce livre publié par Avangard Print, de Ruse, est le poète et peintre bulgare Roman Kissiov.

En présentant le livre, Roman Kissiov a déclaré : « Il me semble que la poésie d’Aco Šopov séduit et fascine non seulement par le grand talent et la maestria de son auteur, mais aussi grâce à sa noblesse et à son idéalisme, qui peuvent paraître pour ainsi dire utopiques et anachroniques – notamment aujourd’hui, à l’heure triomphante du pragmatisme et de la technocratie au détriment de la spiritualité – mais qui, en réalité, véhiculent des valeurs universelles, tournées vers l’Homme et ses origines, ces valeurs éternelles sur lesquelles repose l’existence humaine et d’où elle puise son énergie. »

L’accueil chaleureux du maître des lieux, Vasko Šutarov, le regard à la fois émotif et lucide qu’à porté sur le passé la veuve du poète, Svetlana Šopova, et la belle interprétation des vers en macédonien et en bulgare du jeune comédien Ivan Kalošev, accompagné par la talentueuse guitariste Iva Hristovska, ont fait de cette soirée un moment très convivial que le public n’oubliera sans doute pas.

Sur la table devant les intervenants, un bouquet de fleurs incarnait la présence d’un ami absent : le poète bulgare Ljubomir Levčev, empêché par l’état de sa santé de se déplacer, l’avait offert à la veuve et la fille d’Aco Šopov, à qui il souhait témoigner sa fraternité de plume. Aussi, a-t-il organisé en petit comité un « événement hors les murs » chez lui, à quelques pas du Centre culturel macédonien.

Cliquez sur les vignettes pour trouver plus d’informations sur les photos de l’événement.

Les photos peuvent être téléchargées et reproduites avec la mention obligatoire : © Aco Šopov – Poesis