Aco Šopov, dans son bureau, en 1968.
Cliquez sur la photo pour l’agrandir.