Vladimir Šopov et sa fille Mila, en 1999, devant le buste d’Aco Šopov dans le jardin du Centre culturel qui porte son nom à Štip, sa ville natale.