Aco Šopov récite des poèmes à Ohrid, 1947.