Aco Šopov : Sol Negro, Editorial Leviatán, Buenos Aires, 2011

2011 Sol_NegroCe livre, né grâce à une série de rencontres et de complicités poétiques et amicales, a été publié par Editorial Leviatán à Buenos Aires, pour marquer le 30 anniversaire de la mort d’Aco Šopov. Nous devons son existence avant tout à l’enthousiasme de deux poétesses argentines : Luisa Futoransky, qui l’a traduit en espagnol,  et Claudia Schwartz, qui l’a publié.  « Il me semblait, en lisant certains poèmes, entendre une voix bien différente, percevoir des sons et un goût tout à fait singuliers », avait écrit cette dernière après avoir découvert sa poésie en traduction française.

« La traduction d’un poème est une « noix dure », même pour les plus grands maîtres du vers », déclarait Aco Šopov en 1957. « Un traducteur digne de ce nom est le créateur d’une œuvre poétique au même titre que son auteur. »

Un aperçu de la promotion de ce livre à Skopje est proposé ici.