Aco Šopov, Georgi Stardelov, Ina Jun Broda

Ina Jun Broda, Aco Šopov (à gauche) et Georgi Stardelov.

Ina Jun-Broda (Autriche-Croatie)

Ina Jun-Broda (Pseud. Jana Joan, Giula Weiner), poétesse et traductrice austro-croate (Zagreb, 18. 4. 1899 – Vienne, 16. 8. 1983), a traduit en allemand, vers la fin des années 1970 un important choix de la poésie d’Aco Šopov. Pour des raisons de santé, elle n’a pas pu le publier et les poèmes sont restés dans la maison de Šopov pendant de longues années. Une grand partie d’entre eux ont été publiés sous le titre Soleil noir – Schwarze Sonneen 2012., aux Editions PHI, Luxembourg.

Ina Jun-Broda, diplômée du conservatoire de Zagreb, appartenait à l’intelligentsia de gauche. En 1943, elle a rejoint le maquis, combattant du côté des partisans durant la Seconde Guerre mondiale. Cette expérience de la guerre lui a inspiré le livre Der Dichter in der Barbarei (Le poète dans la barbarie), publié en 1950.

ina-jun-broda-beschwingter-stein2012 Soleil noir bilingueAprès la guerre, elle a travaillé pour les Nations Unies à Zagreb. A partir de 1947, elle a passé sa vie entre Zagreb et Vienne, se consacrant essentiellement à la traduction allemande d’auteurs yougoslaves, notamment Miroslav Krleža et Aco Šopov, mais aussi de poètes bulgares, italiens, polonais et tchèques. En croate, elle a traduit les Poèmes Bertolt Brecht (1961).

En 1976, elle a publié l’anthologie de la poésie yougoslave Beschwingter Stein (Wien ; München : Jugend und Volk.- 139 p.)