Édouard J. Maunick, Maurice

Edouard J. Maunick, en 1992.

Edouard J. Maunick, en 1992.

Joseph Marc Davy Maunick, dit Édouard J. Maunick, est né le 23 septembre 1931 à Flacq, Maurice. Rédacteur en chef de la revue Demain l’Afrique (1977-78), directeur de la Collection UNESCO d’Oeuvres  Représentatives (1983 – 1991), ambassadeur de Maurice auprès du nouveau gouvernement en Afrique du Sud (1994-1999), il est l’auteur d’un vingtaine de livreс de poésie  qui lui ont valu notamment le prix Apollinaire, en 1977, et le Grand Prix de la Francophonie décerné par l’Académie Française en 2003 et le prix du Conseil international des Études francophones, en 2013.

Il a adapté en français une importante sélection de poèmes d’Aco Šopov, publiée en 1994, sous le titre Anthologie personnelle, par Actes Sud, dans la Collection UNESCO d’Oeuvres Représentatives. Lisez son texte sur Aco Šopov: Une poésie projetée dans l’Universel

« La parole est plus forte que l’écrit. Je n’ai pas écrit des poèmes, j’ai parlé des poèmes, j’ai dit des poèmes. La poésie est la parole toute nue. » E. J. Maunick

Plus d’informations sur Edouard J. Maunick :
Portrait
Jean Orizet sur Elle & Île
De l’Île au monde et du monde en Îles
Edouard Maunick, poète de l’insuarité

…tout cela se bouscule
en couleurs métaphores /
du bleu jacaranda
au rouge vif flamboyant /
tout cela se pavane
en palette rhétorique /
du jaune canéficier
au vert-feuille tecoma /
mais où l’iode et le sel
parfumant nos blessures /
celles du cœur et du corps /
nous vivons un langage
où la terre est charnelle /
où la pierre est fertile
et l’arbre un voyageur /
je n’ai rien appris
de la neige-l’héphémère
sinon le temps qui passe
et nudité stérile /
où ton ventre de fougère /
de houle arborescente
et que me vaut la mer
sans pluie tambourinaire

Extrait de Paroles pour solder la mer, Gallimard, 1988

Autres poèmes

« Autrefois le feu », dans Recours au poème
« Nous guetteurs » et « Géographie d’un exil », dans île en île

Extraits audiovisuels

5 Questions pour Île en île (2009)
Edouard Maunick parle d’Aco Šopov (2002)

 Extrait du poème qu’Edouard Maunick a dédié à Aco Šopov, en avril 1992
(10e anniversaire de la mort du poète macédonien)